Bison futé a vu rouge dans le sens des sorties sur la Côte d’Azur.

Face à des Niçois réduits à dix après… neuf secondes de jeu, Angers a mis fin à une série de treize déplacements sans victoire sur la pelouse de l’Allianz Riviera.

Sur l’engagement, Todibo commet la faute sur un Sima lancé vers le but et reçoit un rouge sévère, l’expulsion la plus rapide de Ligue 1 depuis les débuts d’Opta dans le championnat de France, en 2006-2007 (1re). Touchés, les Aiglons voient Bulka, titulaire surprise à la place de Schmeichel, parfaitement intervenir à deux reprises devant Hunou (6e, 39e). Mais les hommes de Lucien Favre peinent à porter le danger dans le camp adverse. Angers prend finalement les commandes juste avant la pause : à la suite d’une nouvelle offensive côté droit, la balle revient à l’entrée de la surface sur Bentaleb, qui transperce la lucarne (0-1, 43e).

Malgré les quinze minutes de pause, Nice semble complètement cuit, trois jours après son déplacement à Belgrade. Delort est un poil court sur un long centre de Bard (61e), avant que la rencontre ne bascule à nouveau. Dans la foulée d’une série de dribbles dans la surface, Boufal va chercher le contact avec la jambe de Boudaoui et reçoit une deuxième avertissement pour simulation (63e). De quoi réveiller le public et donner un peu de baume au cœur des Aiglons, mais Fofana intervient magnifiquement pour détourner sur sa barre la tête de Delort (65e). Une semaine après leur première victoire de la saison contre Montpellier, les Angevins tiennent bon et s’extirpent de la zone rouge.

La couleur de l’après-midi, à n’en pas douter.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *