Appelant à ne pas se rendre en tribunes pour la réception de Caen, quatre des cinq groupes de supporters stéphanois ont pu constater que Geoffroy-Guichard avait réussi à remplir le tiers de sa capacité, sans les décourager.

Vendredi 30 décembre 2022, aux environs de 18 h 30, l’appel au boycott semblait avoir été entendu au vu des tribunes peu garnies de Geoffroy-Guichard, à trente minutes du coup d’envoi d’un match crucial pour Laurent Batlles, face à Caen (1-1).

Pourtant, ce sont ces trente dernières minutes qui ont fait basculer le jugement de bon nombre de supporters stéphanois, y compris parmi les groupes. Dans ce laps de temps, les parties basses des tribunes Charles-Paret et Henri-Point étaient quasiment au complet, portant la jauge de billets ou abonnement bipés à 14 785 spectateurs. C’est-à-dire sans compter les boycotteurs.

Un chiffre qui interroge. Certains se demandant même si de nombreuses invitations de dernière minute n’avaient pas été effectuées par le club. Des invitations, environ 430 places, que le club a reconnu ne pas avoir intégrées dans cette affluence.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *