Après la défaite concédée vendredi à Roanne, ce match en retard de Betclic Élite (2e journée) a permis aux Choletais de se relancer grâce à une victoire obtenue sur un shoot miraculeux d’Artis (73-70).

Pendant les trois premières minutes, personne ne rate le moindre panier (6-6, 3e). La machine finit par s’enrayer d’abord du côté de Cholet, même si Artis débloque son compteur à 3 points (9-8, 5e). Fos fait mieux que résister, en enquillant les rebonds offensifs et les paniers près du cercle – 14 points dans la raquette dans ce premier quart -, et creuse un premier écart (11-16, 7e). Cholet tangue un moment, mais finit par se redresser en compilant, dans le sillage de Dallo et Robineau, un 7-0 en trois minutes (18-16, 10e).

En trouvant, un temps, de l’adresse à 3 points – Ellis puis Goudou-Sinha -, les locaux s’offrent à leur tour une petite marge positive (26-21, 14e). Fos, impuissant à longue distance (1/6 à 3 points après 20 minutes), réplique en continuant sa promenade dans la raquette choletaise (30-30, 18e). Patton, sur courant alternatif, trouve alors la bonne carburation pour remettre son équipe aux commandes, d’autant que les Byers laissent échapper plusieurs rebonds faciles (35-33, 19e). A la pause, CB est devant (37-33, 20e).

Cholet peine encore face à une défense de zone

Cholet réattaque bien (44-35, 22e), mais manque de constance pour franchir la barre des 10 points d’avance (47-40, 25e). Le jeu est décousu, les approximations nombreuses, mais l’équipe de Vila tient à peu près le match grâce à de bonnes séquences défensives. Mas Artis, en grosse difficulté aux tirs (2/10 après 30 minutes), s’acharne à vouloir débloquer le match, tandis que Fos dégaine une défense de zone qui lui permet de rester totalement dans le coup (50-47, 29e). Et sur une énième faute obtenue avec malice par Brown – 10 lancers après trois quart-temps -, les visiteurs égalisent (50-50, 30e). Une interception de Goudou-SInha et quelques lancers plus tard, Cholet s’est redonné un peu d’air à l’attaque de la dernière ligne droite (55-50, 30e).

Le match est âpre, et Fos, qui n’en a gagné que deux jusque là, n’est pas décidé à le lâcher (58-55, 33e). CB bataille pour rester devant, mais n’arrive pas à aller au-delà des 5 points d’avance (64-59, 34e, puis 66-61, 36e). Brown, décidément incontournable, ramène même les Porvençaux à -2 en récupérant lui-même le rebond de l’un de ses lancers ratés (66-64, 37e). Puis le meneur US de Fos dégaine à 3 points pour placer son équipe en tête, à trois minutes du terme… (66-67, 37e). Ellis remet Cholet devant, avant que Devoe ne trouve l’ouverture de loin à 31 secondes du buzzer (68-70, 40e). Artis prend ses responsabilités, rate, mais Ellis réussit une claquette rebond… refusée car une faute a été sifflée au préalable. Ellis obtient deux lancers, qu’il manque, mais Patton, à 19 secondes, claque son rebond dans le cercle (70-70). Fos ne gère pas bien sa possession, Cholet récupère à deux secondes du terme et marque de son propre camp. Un succès miraculeux (72-70).

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *