La cinquième étape du Critérium du Dauphiné, reliant Amplepuis à Saint-Priest ce jeudi, a été neutralisée suite à une chute massive qui a entraîné la chute de plusieurs dizaines de coureurs, dont Primoz Roglic et Remco Evenepoel.

La course, longue de 167 km, a été interrompue à 21 kilomètres de l’arrivée, après un accident survenu dans une descente rendue glissante par la pluie. Les organisateurs ont immédiatement pris la décision d’arrêter puis de neutraliser l’étape, annulant ainsi les résultats et les temps.

Les favoris impliqués

Parmi les coureurs tombés figurent Remco Evenepoel, champion du monde 2022 et porteur du maillot jaune, et Primoz Roglic, deuxième au classement général. Evenepoel, qui semblait avoir chuté sur le côté droit, touchait sa clavicule, déjà fracturée en avril lors du Tour du Pays Basque. Cependant, les dommages semblaient mineurs, et il a pu repartir à vélo après environ vingt minutes. Roglic, quant à lui, n’a subi que des éraflures superficielles.

Deux abandons pour Visma

Tao Geoghegan Hart (Lidl-Trek), Bruno Armirail (Decathlon-AG2R), et Romain Combaud (dsl-firmenich) ont également été pris dans la chute, qui a affecté une grande partie du peloton. Les coureurs de Visma-Lease a bike, Dylan van Baarle et Steven Kruijswijk, ont été évacués en ambulance, ce qui les contraint à déclarer forfait pour le prochain Tour de France. Axel Mariault (Cofidis) et Laurens Huys (Arkéa-B & B Hotels) ont également abandonné.

Liste des abandons

Arkea-B & B Hotels : Laurens Huys (BEL)

Bahrain-Victorious : Rainer Kepplinger (AUT)

Cofidis : Axel Mariault (FRA)

Groupama-FDJ : Rémy Rochas (FRA)

Lotto Destiny : Milan Menten (BEL)

Uno-X Mobility : Holter Adne (NOR)

Visma-Lease a Bike : Steven Kruijswijk (NED), Dylan Van Baarle (NED)

Evenepoel toujours en jaune

Parmi les coureurs épargnés par la chute, on retrouve David Gaudu (Groupama-FDJ), Sepp Kuss, et Matteo Jorgenson, les co-leaders de Visma-Lease a bike. Malgré la chute, Remco Evenepoel conserve son maillot jaune avant le week-end de montagne.

Quelques minutes avant cette chute majeure, d’autres incidents avaient déjà eu lieu dans la descente de la côte de Bel-Air, impliquant notamment des coureurs d’Astana, EF Education-EasyPost, et Movistar. Ces coureurs avaient pu repartir, mais la seconde chute a contraint les organisateurs à neutraliser l’étape.

Le peloton a finalement terminé les derniers kilomètres à une allure modérée, sans désigner de vainqueur pour cette étape. Les temps pour le classement général restent inchangés, avec Evenepoel toujours en tête, prêt à affronter le triptyque alpestre qui s’annonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *