Pour le compte de cette 3e journée de Betclic ELITE, les dijonnais se déplaçaient sur le parquet du BCM Gravelines-Dunkerque ! La JDA n’avait qu’un objectif en tête : ramener la victoire en Bourgogne après le parfait début de saison (2 victoires sur les deux premières journées).

1ère mi-temps : des dijonnais en manque de réalisme offensif (40-35).

Malgré le bon démarrage des dijonnais et une défense bien en place pour les hommes de Nenad Markovic, les joueurs de la JDA peinent à trouver le chemin du filet et manquent trop d’occasions de prendre le large (9-8 / 6′). Toujours très agressifs en défense, les dijonnais parviennent tout de même à rester au contact face à la réussite des shooteurs gravelinois sur la fin de ce Q1. Dans un dernier run, les locaux prendront finalement 6 unités d’avance à la fin de ce premier acte (21-15). Le début du deuxième quart-temps verra les dijonnais faire preuve de plus de réalisme en attaque tout en continuant de mettre la pression de l’autre côté du terrain (22-19 / 13′). Mais, maladroits de loin (2/12), les bourguignons manquent encore le coche de passer devant après de bons efforts défensifs. Il faudra que Gregor Hrovat enclenche le mode « on fire » pour voir la JDA revenir au contact (33-31 / 18′). A la pause, c’est encore le BCM qui mène de 5 unités (40-35).

2ème mi-temps : au bout du suspens, les dijonnais craquent dans la dernière minute (71-69).

De retour des vestiaires, les deux équipes se rendent coup pour coup et les défenses se resserrent davantage. David Holston profite d’un moment de flottement en plein milieu de ce Q3 pour sanctionner les maritimes à 4 reprises et permettre aux siens de reprendre l’avantage (48-50 / 28′) ! La JDA retrouve alors toutes ses couleurs ! Toujours sous l’impulsion de l’éternel David Holston, Chase Simon et Abdou Loum creusent l’écart (53-57 / 30′) et donnent une toute nouvelle impulsion aux dijonnais. Jo Rousselle et Gregor Hrovat se mettent eux-aussi en mode scorer et voilà la JDA à +9 (55-64/32′) !! Côté BCM, c’est l’intérieur Dominik Olejniczak qui fait la pluie et le beau temps. Justin Robinson sort à son tour de son trou et voilà que les dijonnais peinent à retrouver de l’adresse extérieure … dans une dernière minute des plus stressantes, ce sont bien les maritimes qui parviendront à reprendre l’avantage pour la dernière fois du match …

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *