Dans la chaude ambiance de la Stark Arena, Monaco a longtemps été au coude-à-coude avec le Partizan. Avec seulement un point de retard avant l’ultime période, les Monégasques se sont désunis collectivement face à un Belgrade en grande réussite. L’addition est très salée à l’arrivée (100-80).

La soirée a tourné au cauchemar pour la Roca Team. En retard d’un point à la mi-temps (48-47, 20e) elle avait pourtant assuré l’essentiel dans le 3e quart-temps pour rester coller au Partizan (69-68, 30e). Au final, dans un dernier quart-temps manqué dès son entame, Monaco a loupé l’occasion d’être seule en tête de l’Euroleague après cette défaite à Belgrade.

Le simple passage à vide de début de quatrième quart-temps s’est rapidement transformé en abandon total de la part de Monaco. Mené 77-88 dès la 32e minute, il restait du temps pour inverser la tendance, en vain … Le momentum tournait définitivement en la faveur d’un Partizan incandescent derrière l’arc, tirant ses flèches une à une dans le camp monégasque. L’ancien de la Principauté Danilo Andjusic (4/4 à trois-points) suivait alors Kevin Punter (19 points) et Yam Madar (15 points), tous deux déjà bons dès le départ de la rencontre.

Ioannis Papapetrou scellait la victoire du Partizan à deux minutes et trente secondes de la fin avec un énième trois-points des Serbes (90-75, 38e). Les derniers instants restants ont permis au Partizan de creuser plus encore leur écart et passer, pour la première fois de leur saison, la barre des 100 points marqués sur un match.

Comme à son habitude, un des héros du Partizan s’est nommé Mathias Lessort. Coup de bluff du coach légendaire Zeljko Obradovic, neuf fois champion de la compétition, le Français démarrait le match assis sur le banc des remplaçants aux côtés de l’ex NBAer Dante Exum. Ces deux-là étaient cette fois bien présents dans la folie partisane du dernier acte.

Avec 21 points et 8 rebonds, Mathias Lessort s’empare de la meilleure évaluation de la rencontre (27). À l’image de l’un de ses dunks rageurs au deuxième quart-temps (46-43, 19e), l’intérieur montait petit à petit en puissance jusqu’à marcher sur la raquette monégasque dès le retour des vestiaires. Si la victoire semble s’expliquer par le festival à trois-points (15/25) des pyromanes de Belgrade, il fallait compter sur un grand Lessort pour canaliser les allées et venues dans le secteur intérieur.

Sans défense, le Rocher fracassé

Monaco a longtemps résisté sans jamais faire le break en passant les portes de l’enfer de la Stark Arena. Sans Adrien Moerman, écarté du groupe, la Roca Team a joué à effectif réduit. Mais c’est pourtant grâce à son banc qu’une dynamique positive a été lancée. En tête de celui-ci, Elie Okobo aurait pu être le grand sauveur – encore – des visiteurs avec ses 17 points et 9 passes décisives. Malheureusement, il s’est tout autant éteint que ses partenaires en fin de jeu. À noter les solides entrées d’Alpha Diallo (12 points et 4 rebonds) et de Yakuba Ouattara (10 points) qui possèdent les deux meilleurs +/- de l’escouade monégasque.

Dans la continuité d’un match catastrophique face à Kaunas, Mike James est passé au travers à Belgrade. En 28 longues minutes passées sur le parquet – en l’absence de Jordan Loyd – il termine à 9 points et 1/12 aux tirs avec 3 pertes de balles et 4 passes décisives seulement. Sorti la tête basse, le public n’a pas manqué de chambrer le meneur responsable, en partie, de la déroute monégasque.

Pour se refaire une beauté, Monaco enchaînera avec deux rencontres à domicile. La première ce dimanche contre l’Elan Béarnais pour conserver sa première place en Betclic Elite. Il accueillera ensuite, le 10 janvier l’Olympiakos pour le premier match de sa phase retour d’Euroleague. Rival des playoffs 2022, la Roca Team s’était offerte le succès au Pirée en octobre dernier. Les hommes de Sasa Obradovic reviendront ensuite à Belgrade pour affronter l’Etoile Rouge le 12 janvier.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *