Pour le compte de la 11e journée de Betclic Élite, les Choletais, malmenés par l’attaque de feu de Roanne, ont vu leur série de 7 victoires de rang s’interrompre dans la Loire (98-72).

CB impose d’entrée son jeu avec autorité (2-6, 3e). Mais à force d’imprécisions – 3 balles perdues en moins de 180 secondes -, les visiteurs permettent à Roanne de trouver son rythme, et à Moody de trouver son spot, deux fois, à longue distance (8-6, 3e). C’est alors qu’Artis sort de sa boîte – 7 points en une minute – pour initier un 0-9 en deux minutes qui permet à Cholet de faire un premier écart (8-15, 5e). Roanne, piquée au vif, resserre instantanément sa défense et profite des oublis choletais pour compiler à son tour un 10-0 (18-15, 8e). Submergée, l’équipe de Laurent Vila concède au total, dans les cinq dernières minutes de ce premier quart, un 19-4 qui fait mal (27-19, 10e).

Roanne enchaîne en s’appuyant sur un ancien de la maison choletaise – Kadri Moendadze – qui permet à la Chorale de gonfler son avance (35-23, 14e). Sonné, CB trouve des ressources pour répondre et se remettre d’aplomb, à la faveur d’un 0-12 en trois minutes notamment orchestré par Campbell (40-40, 18e). A la pause, CB est finalement toujours derrière, mais est bien revenu dans la course (47-44, 20e).

Roanne s’offre un 18-0 en quatre minutes

Mais le retour des vestiaires est délicat (51-44, 22e). Cholet n’arrive pas à freiner l’infernal tempo offensif des Roannais, qui, portés par l’adresse de March et Foster (18 points à eux deux en six minutes), enquillent des paniers à une vitesse folle (58-50, 24e, puis 67-53 26e). CB essaie de suivre, mais joue contre nature. Dallo et les siens parviennent pourtant à se relancer grâce à une bonne séquence en fin de quart – et surtout trois lancers ratés par Moendadze – qui ramène l’écart à -7 à l’attaque de la dernière ligne droite (69-62, 30e).

Grâce à Artis et Dallo, les visiteurs grignotent encore un peu (74-70, 33e). Mais Roanne, porté par son public, tient fermement le scalp du leader. Pressé par le chrono qui file, Cholet recommence à se précipiter, et finit par exploser en plein vol : la Chorale s’offre un 18-0 en quatre minutes, qui scelle le sort du match (92-70, 37e).

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *