Nikola Jokic a inscrit 29 points ce jeudi.

La Serbie et la Grèce, qui figureront parmi les nations phares de l’Euro qui débute le 1er septembre, ont livré un combat âpre jeudi en match de qualifications pour le Mondial. Nikola Jokic et sa sélection l’ont finalement emporté après prolongation (100-94) face à l’omniprésent Giannis Antetokounmpo (40 points).

Les 40 points, 8 rebonds et 5 passes de Giannis Antetokounmpo n’auront pas suffi pour faire tomber la Serbie chez elle, à Belgrade, jeudi. En dépit de la prestation record du patron de la sélection grecque, Nikola Jokic (29 points, 8 rebonds et 6 passes) et ses compatriotes ont remporté (100-94) après prolongation le choc de l’avant-dernière journée de qualifications pour la Coupe du Monde 2023.

Présent au premier rang de la bouillante Stark Arena et ses 20 000 spectateurs, Novak Djokovic, grand absent du prochain US Open, a apprécié le spectacle. Son pays, en tête durant une grande partie de la rencontre, menait encore 87-82 à une minute du terme, avant d’être poussé en prolongation par une montée de fièvre des Grecs. Un effort pourtant vain tant Jokic et ses partenaires de jeu maîtriseront les cinq minutes supplémentaires.

Seul point noir de la soirée côté serbe, la sortie prématurée de Vasilije Micic, qui s’est tordu une cheville avant la pause après avoir inscrit neuf des onze premiers points de son équipe.

Ce choc constituait un probable aperçu de ce que la rivalité naissante pourrait donner au deuxième tour de l’Eurobasket (1-18 septembre), où les deux équipes pourraient se retrouver. En attendant, ce succès serbe permet au vainqueur de se relancer dans la course à la qualification pour le Mondial.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *