Les Ours rentrent à nouveau bredouilles de leur troisième déplacement de la saison, avec une nouvelle fois une défaite, la 4e en cinq matchs joués. Malgré leur domination en deuxième mi-temps, et à nouveau de l’application, Botué, Spadanuda et les autres rentrent à la maison frustrés.

Plus rageant que ça, c’eut été difficile à imaginer. Une équipe de Montpellier avec six blessés pour cette rencontre, auxquels s’est vite ajouté un septième en tout début de première mi-temps, et une large possession de balle en deuxième période, à dix contre dix (le gardien de Montpellier a été exclu pour un tampon sur Botué sur une superbe occasion en fin de première mi-temps). Malgré tous ces ingrédients, la recette ajaccienne manquait de sel, surtout face aux filets.

Bien rentrés dans le match, grâce à un J. Botué remuant, un Bayala à deux doigts d’ouvrir le score et un Spadanuda très en jambes, l’ACA a pourtant fait choux blanc, et peine encore à convaincre en début de saison.

Une des plus belles occasions sera ce tir de Cyrille Bayala stoppé devant la ligne par Mamadou Sakho, défenseur aux 29 sélections en Equipe de France. C’est lui qui a remplacé Sainte-Luce, blessé.

Hamouma exclu pour un geste… d’attaquant

Sur une erreur de communication, malheureusement, Montpellier a su ouvrir le score après un bon mouvement de la gauche à la droite. La défense était bien trop en décalage avec l’attaque adverse sur l’action de cette 28e minute.

Mais le fait de jeu –plus que discutable, de l’avis de nombreux observateurs présents- est sans conteste le deuxième carton jaune asséné par M. Dechépy à Romain Hamouma. Coupable, selon le règlement, d’un pied trop dangereux sur ce qui partait pour être un retourné acrobatique fabuleux à cinq mètres des buts, l’ancien joueur de Saint-Etienne a été sévèrement exclu, alors que c’est bien le défenseur, placé au départ trois mètres plus loin, qui a joué de la tête vers le pied, et non l’inverse.

L’ACA a eu le ballon, et Montpellier la patience

Plus frustrant encore, ce but refusé par la V.A.R. juste avant la pause. Tout le monde croit alors à l’égalisation lorsque Laçi dévie un centre d’Alphonse. Le ballon retombe au second poteau sur Spadanuda qui marque d’une tête piquée ! Les acéistes célèbrent à ce moment-là ce qu’ils pensent être leur troisième but de la saison. Mais passée l’euphorie, l’assistance vidéo est consultée… Laçi était en effet hors-jeu.

La pause est donc sifflée sur un avantage court que les blanc et rouges ne rattraperont pas. Ils domineront en possession, mais buteront sur une bonne charnière centrale, et pêcheront à nouveau par manque de réalisme. Montpellier, au contraire, inscrira son deuxième but avec patience et méthode, gérant par la suite son avance ainsi aggravée par Wahi.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *