L’Asvel Villeurbanne s’est imposé facilement contre Baskonia Victoria (87-61), ce vendredi 28 octobre, au terme d’un match comptant pour la 5e journée d’Euroligue.

En difficulté sur ses derniers matches, Villeurbanne s’est offert vendredi une réaction vigoureuse en s’imposant brillamment face au club espagnol de Baskonia Vitoria 87 à 61, dans sa salle de l’Astroballe pour la 5e journée d’Euroligue. Les Basques restaient sur trois victoires dans la compétition continentale alors que l’Asvel affichait au coup d’envoi un bilan défavorable : trois défaites pour un seul succès, contre une autre formation espagnole déjà, Valence (77-76).

« Nous avons joué contre la meilleure équipe d’Euroligue au plan offensif mais nous avons fait les efforts qu’il fallait défensivement, se réjouit TJ Parker. Baskonia marquait jusqu’à présent 90 points en moyenne et nous la laissons à 60. Nous avons joué de la manière qu’il fallait défensivement et collectivement en Euroligue en fournissant les efforts les uns pour les autres. La défense doit être notre identité et nous avons les joueurs pour. Nous devons le faire aussi en championnat. Nous avons connu un début de saison difficile, on perd des joueurs sur blessure et nous avons joué sept matches sur dix à l’extérieur. C’est difficile pour la confiance. J’espère que cette victoire va nous lancer avec de nombreux matches d’Euroligue contre des adversaires qui sont comme nous. Ce sera important. »

En championnat de France, les Villeurbannais (7es) avaient aussi perdu leur dernier match à Roanne (89-83) avec une fiche générale de trois victoires pour autant de rencontres perdues. La grave blessure de leur pivot Joffrey Lauvergne, touché à un genou sur le parquet du Maccabi Tel Aviv le 20 octobre, n’avait pas arrangé les affaires du club rhodanien (le pivot international a été remplacé par l’Américain Alex Tyus, qualifié pour l’Euroligue mais qui n’a pas joué contre Vitoria).

Obasohan et Matthews à 13 pts

Mais l’équipe de TJ Parker a mis la pression d’entrée, bouclant le premier quart sur un +14 (24-10). Elle a livré une première mi-temps de haute facture au cours de laquelle elle a largement été dominatrice notamment aux tirs (57 % de réussite contre 46 %), sur les lancers francs (92 % contre 53 %) ou encore au rebond (23 contre 13).

Villeurbanne qui menait de 21 points à la 17e minute (36-15) puis 48-30 à la mi-temps, a aussi très bien su maîtriser Vitoria sur les tentatives à trois points sur lesquelles l’équipe espagnole était pourtant très efficace en ce début de saison (3/12).

En seconde mi-temps, l’Asvel, sous l’impulsion de Nando de Colo (7 pts, ou encore Retin Obasohan (13 pts), Youssoupha Fall (11 pts) et Jonah Mathews (13 pts), a consolidé son avance portée à +21 à l’entame du dernier quart-temps (73-52), à +25 (79-54, 35e) puis à +26 au final (87-61).

Les Villeurbannais ont continué à s’opposer à leurs adversaires sur les tirs à trois points (8/18 contre 6/25 pour Baskonia sur l’ensemble de la partie), sur les lancers francs (76,5 % à 60,7 %) et une meilleure présence au rebond (44 à 29).

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *