Dans la foulée de son superbe succès à Bologne, l’équipe Villeurbannaise, sans De Colo (repos), a signé un quatrième succès très convaincant face aux Phocéens (94-65). De très bon augure avant la réception de Kaunas, le 10 novembre, à l’Astroballe.

Moins de deux jours après avoir équilibré son bilan en Euroligue à Bologne (3-3) l’Asvel retrouvait le championnat, ce dimanche, à l’Astroballe. Où, sans De Colo, ménagé, elle espérait poursuivre son opération « remontée » face à Fos-sur-Mer, qui restait sur deux défaites, dont une très sévère à domicile face à Dijon (-34).

Auteur d’un premier quart-temps quasiment immaculé (75% de réussite, 8 passes décisives pour une balle perdue) elle ne laissa pas plus de marge de manœuvre aux Phocéens qu’à Nancy six jours plus tôt (80-64). Intense en défense, travailleuse et adroite en attaque (63%, 7/9 à « trois points », elle avait fait le plus dur à la pause (51-34).

Et comme elle ne relâcha pas son étreinte au cours d’un troisième acte qui ne lui sourit pas toujours depuis le début de la saison elle s’assura, dans le sillage d’un excellent Antoine Diot et d’un Parker-Cartwright percutant, une fin de match paisible, signant une quatrième victoire consécutive qui lui permettra de recevoir Kaunas dans les meilleures conditions le 10 novembre.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *