Au terme d’une rencontre indécise jusqu’au bout, l’Asvel a fini par s’incliner après deux prolongations ce jeudi face au Bayern Munich (101-100) dans le cadre de la 10e journée d’Euroligue, pour sa grande première dans la LDLC Arena.

L’Asvel espérait sûrement inaugurer d’une meilleure manière sa toute nouvelle LDLC Arena. Dans leur salle flambant neuve, qui sera, pour l’heure, utilisée uniquement lors des échéances européennes, les protégés de Gianmarco Pozzecco ont finalement été défaits après deux prolongations face au Bayern Munich (101-100), jeudi, pour le compte de la 10 journée d’Euroligue.

Pourtant, les locaux ont longtemps fait la course en tête au tableau d’affichage. Emmenée par un tandem Mike Scott (21 points, 5/7 à 3 points) – Joffrey Lauvergne (21 points, 6 rebonds) des grands soirs, l’Asvel a compté jusqu’à 12 unités d’avance à l’entame du dernier quart-temps. Mais les Allemands, particulièrement maladroits derrière l’arc jusqu’alors (19 %), ont sonné la révolte.

L’Asvel craque dans les prolongations

Serge Ibaka (14 points), Devin Booker (16 points, 9 rebonds), mais surtout Leandro Bolmaro (16 points, 8 passes), survolté dans le dernier quart, ont permis aux Munichois d’arracher la prolongation, alors que David Lighty, trente secondes avant le gong, pensait avoir offert la victoire aux siens avec sa seule banderille de la soirée.

Malgré la perte de Bolmaro, son homme fort de la soirée, pour la deuxième prolongation, l’Asvel n’a pas été en mesure de créer l’exploit, même si Timothé Luwawu-Cabarrot (20 points) a permis aux siens de garder espoir. Avec ce revers, les champions de France 2022 restent cantonnés à l’avant-dernière place du classement (2 v. ; 8 d.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *