Après avoir mis fin à une série de 10 matches sans succès (6 défaites, 4 nuls) en championnat lundi face à Laval (5-0), le DFCO est retombé dans ses travers à Rodez (2-1). Les Dijonnais sont plus que jamais englués dans le bas de tableau.

Le large succès contre Laval lundi soir (5-0) a-t-il été un leurre ? L’entraîneur dijonnais Omar Daf avait prévenu en intimant de ne pas s’enflammer. Déjà contre Laval, tout n’avait pas été parfait. Le premier quart d’heure, notamment, qui avait laissé entrevoir les doutes toujours présents d’une équipe en difficulté et, surtout, en mal de confiance.

Lundi soir et durant la semaine, tout le monde s’accordait à dire que cette première victoire depuis le mois d’août demandait confirmation. Ce vendredi à Rodez, les amoureux du DFCO en ont eu des confirmations, mais pas vraiment celles attendues. Confirmation que les coups de pied arrêtés défensifs sont toujours une plaie qui plombe cette équipe. Confirmation que les erreurs individuelles n’appartiennent pas au passé. Confirmation, en somme, que ce DFCO est loin d’être guéri.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *