Le FC Metz a battu Bastia (3-2) lors de la dernière journée de la Ligue 2 mais l’officialisation de sa montée dépendra de la commission de discipline de la Ligue au sujet du match Bordeaux – Rodez, interrompu en raison de l’agression d’un joueur ruthénois par un supporteur girondin.

Pour le moment, tout va bien. Le FC Metz a battu Bastia 3-2 grâce à un premier but inscrit à la demi-heure par Cheick Sabaly d’un joli centre-tir (31e), un second signé Maziz (55e) après un beau mouvement collectif initié par Jean-Jacques et Jallow. Maziz auteur d’un doublé d’une belle frappe enroulée (3-1, 75e). Par deux fois, par Bohnert (69e) et Schur (86e), les Corses avaient réduit l’écart.

Metz compte trois points d’avance sur Bordeaux, où le match a été arrêté en raison de l’intrusion d’un spectateur sur le terrain alors que les Girondins étaient menés 1-0 chez lui par Rodez. Ce supporteur girondin a repoussé Buades, le buteur ruthénois. Que décidera la Ligue ? Donnera-t-elle match perdu aux Girondins ? De sa décision dépendra le sort du FC Metz, mais aussi de quelques équipes qui visent le maintien.

Les Messins ne seront, en revanche, pas champion de France de Ligue 2 puisque Le Havre a battu Dijon (1-0).

Victoire méritée malgré quelques premières minutes délicates, peut-être en raison de la pression, le FC Metz a pris le contrôle du match et un coup de sifflet malheureux de Rudy Buquet, pour un hors-jeu très très discutable de Cheick Sabaly, a empêché Georges Mikautadze d’ouvrir le score (11e).

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *