Le MSB poursuit sa mauvaise série. Le club sarthois s’est incliné de peu, ce samedi 10 décembre 2022, à Antarès, face à Strasbourg (74-78). Sa place dans le top 8 de Betclic Elite se fragilise.

Duel avancé ce samedi 10 décembre 2022 à Antarès entre une équipe du MSB dans une mauvaise passe (quatre défaites de rang en Betclic Elite) et Strasbourg, à l’inverse, en pleine remontée (cinq succès de suite au cumul du championnat et de la Ligue des Champions).

Dès la première mi-temps, le MSB allait montrer ses deux visages. Le plutôt bon, d’abord, lors d’une bonne partie du premier quart-temps. L’intensité est là et même si parfois, la précipitation est de mise, les Manceaux s’appuient sur la belle présence de la doublette intérieure Williams Narace – Josh Carlton pour prendre les devants. Au rebond (17-3 en 10 minutes) face à une équipe pourtant réputée dans ce domaine et par conséquent, au tableau d’affichage (12-6 à la 5’).

Dans un match au rythme très haché par les fautes et un arbitrage pas toujours cohérent, Le Mans va donner ses premiers signes de baisse de tension. Si les joueurs d’Elric Delord tiennent le cap au début du deuxième quart (26-17), ils baissent vite le ton. Handicapés par les fautes – ils sont déjà dans la pénalité à 7 minutes de la pause – les Sarthois encaissent un 10-0 par des Strasbourgeois ragaillardis.

La tendance change de camp, la SIG corrige ses faiblesses sous les panneaux et surtout, profitent des trop nombreux cadeaux manceaux. À l’image d’un Matt Morgan en perdition aux tirs (0/6) et dans l’organisation (5 des 10 balles perdues du MSB à la pause). Aussi, c’est Strasbourg, qui virait en tête à la mi-temps (36-42).

Le MSB repasse devant avant de mal gérer le money-time

A la reprise, la lucidité n’est pas encore au top face à une défense de Strasbourg en mode barbelé. Mais si ce n’est pas vraiment beau dans la manière, le MSB a le mérite de s’accrocher. Narace, de près comme de loin, et son compère Carlton (qui bat son record de points cette saison avec 19 unités), permettent de recoller rapidement (44-44). Morgan refait les bons choix et, quelques minutes plus tard, deux dunks rageurs de Valentin Chery réveillent la salle (56-52).Avant la dernière ligne droite, tout restait jouable (59-59). Les deux équipes, incapables de marquer dans le jeu, sont alors plus brouillonnes que jamais et le score n’évolue quasiment pas pendant de longues minutes (62-59 à la 33’). Strasbourg pense avoir fait le plus dur (67-71 à la 37’) mais le MSB s’accroche. Mais le nouveau panier primé de Marcus Keene, l’un des meilleurs scoreurs du championnat, finit par faire céder les Sarthois d’un rien (74-78).

Pour Le Mans, désormais, la place dans le top 8 de Betclic Elite ne tient plus qu’à un fil…

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *