Ce dimanche 6 novembre 2022 à la Halle Georges-Carpentier, le MSB a été dominé dans les grandes largeurs par des Parisiens revanchards. Défaite 104-88. Revivez les temps forts de la rencontre.

Après une entame intéressante, le MSB encaisse un 10 à 0. Elric Delord est obligé de prendre un temps-mort : Paris mène 15-9 à la 4e. L’international français, Axel Toupane, fait mal au Mans, mais Tres Tinkle maintient l’écart sous les 10 points : 21-13 (6’). À l’image de Williams Narace (0/3 à 3 points après 10 minutes de jeu), les Manceaux ratent des tirs ouverts. En supplément, la défense sarthoise prend l’eau et les joueurs de la capitale tournent avec 14 unités d’avance : 33-19 (10’). Paris domine dans la dimension physique avec 17 rebonds pris contre 7 du côté MSB dans ce premier quart.

Le Mans réagit avec notamment Josh Carlton, adroit à mi-distance : 35-25 (13’). Bien servi, le jeune pivot Ismaël Kamagate fait des ravages à l’intérieur et le trou s’élargit : 49-35 (16’). Les hommes d’Elric Delord sont, pour l’instant, incapables de stopper les offensives parisiennes. Le MSB déjoue complètement dans cette fin de première période et la différence dépasse les 20 points : 56-35 (19’). Virevoltant, Juhann Begarin fait le show devant ses supporters. À la pause, Paris, auteur d’une très solide prestation, écrase les Sarthois : 56-37 (20’).

Sursaut d’orgueil dans le sillage de Matt Morgan

Les locaux martyrisent Le Mans dans la raquette et canalisent Matt Morgan, le meilleur marqueur de la Betclic Élite. Le meneur-arrière émerge à seulement 5 points avant de débuter la seconde période.

Toupane est en feu dans cette reprise avec 8 points en 3 minutes : 71-52 (23’). En revanche, de l’autre côté, Abdoulaye Ndoye, transparent à longue distance, passe au travers de son match. Dans ce marasme, Morgan se réveille et atténue petit à petit la marge. Avec 15 unités en 6 minutes, il redonne de l’espoir au MSB, jusqu’ici en perdition : 73-64 (26’). En dépit de ce sursaut d’orgueil, les Manceaux ont 14 unités de retard pour aborder le dernier acte : 83-69 (30’).

Les Parisiens repartent à l’assaut et se mettent définitivement à l’abri après un tir dans le corner de Jeremy Evans : 90-69 (33’). Les coéquipiers de Terry Tarpey, présent sur le banc malgré sa fracture à la main, n’ont pas fait le poids ce dimanche. À 2 minutes du dénouement, les locaux passent même la barre des 100 points. Le réveil de Paris, lanterne rouge avant la rencontre, a été implacable. Le MSB part tout de même à la trêve internationale avec le bilan séduisant de six victoires pour deux défaites.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *