L’ESSM Le Portel regrettera longtemps les 18 rebonds offensifs concédés ce vendredi soir à Beaublanc. Devant pendant la majeure partie de la rencontre, l’ESSM s’incline sur le fil (81 – 79). La faute à deux paniers longue distance d’Hawkins dans la dernière minute.

Jamais facile à aborder, le palais des Sports de Beaublanc a fait le plein pour accueillir l’ESSM. Dans cet antre historique du basket français, les Portelois ont un petit temps d’adaptation (9 – 3, 3e) suite à trois lancers de Lang, avant d’entrer pleinement dans cette rencontre. Comme face à Monaco, c’est le duo Hifi – Nzekwesi qui porte les Stellistes, relégués à moins 4 suite à un panier primé de Lang. Le duo signe le premier temps fort portelois. Un 10 – 0 qui permet aux hommes d’Éric Girard de virer en tête au premier repos (22 – 27, 10e).

Resserrer les rangs

Ces 27 points passés à la meilleure défense du championnat ne sont pas du goût du coach italien du CSP, Massimo Cancellieri, qui intime à ses hommes de resserrer les rangs dans le second acte. Chose faite par un CSP appliqué qui profite de l’efficacité de Jones et Hawkins et des paniers en transition de l’ancien Portelois Wojciechowski pour reprendre les commandes (36 – 33, 16e). Mais l’ESSM trouve les ressources pour répliquer avec des rebonds offensifs et l’adresse de Curry avant qu’un dernier panier de l’arrière US ne redonne la tête aux Vert et Blanc à la pause (44 – 45, 20e).

Un beau bras de fer

Seul bémol à la mi-temps, les 10 possessions laissées en route qui minimisent l’impact d’une belle adresse longue distance (8/14 à trois points) et des 11 rebonds offensifs cueillis dans la raquette limousine. Dans la lignée d’une première période riche, le troisième quart est un beau bras de fer. Hifi, Abouo et Nikolic permettent aux Stellistes de faire la course en tête mais Limoges reste à l’affût avec Rodriguez et l’adresse d’Ugolin (61 – 62, 30e).

Dans le dernier acte, l’ESSM insiste avec Mikesell et Hifi (61 – 67, 32e). Mais alors que les Stellistes ont la rencontre bien en mains, les Limougeauds se battent comme des lions pour s’offrir des secondes chances. Rodriguez et Hawkins maintiennent l’espoir dans un Beaublanc qui tremble (75 – 78, 39e) avant que deux paniers de l’ailier US ne scellent le sort de la rencontre (81 – 79).

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *