L’Équateur a tenu son rang ce dimanche en s’imposant contre un Qatar d’une grande faiblesse (2-0). Valencia a inscrit un doublé avant de sortir, touché au genou droit.

Le match : 0-2

En 92 ans, jamais un pays hôte n’avait perdu le match d’ouverture : c’est chose faite. Très faible, le Qatar s’est incliné contre l’Équateur (0-2). Mangé par l’intensité sud-américaine, incapable d’avoir les seconds ballons, le champion d’Asie en titre a été totalement dépassé. Les quatre mois de stage (en Autriche et en Espagne) n’ont visiblement pas porté leurs fruits.

Perdant 0-2 peu après la demi-heure de jeu sur un doublé de Valencia (voir par ailleurs), les hommes de Felix Sanchez Bas avaient montré de graves limites défensives dès la 3e. Battu dans les airs à deux reprises, le gardien Al-Sheeb avait été sauvé par le VAR, Estrada étant signalé hors-jeu à la réception d’un long coup franc. Constamment mal placé, coupable du penalty sur Valencia, touché sur une sortie, le portier qatari a vécu un début de match très compliqué. Il s’est illustré par la suite en repoussant un tir d’Ibarra (55e), lors d’une seconde période soporifique.

0

Le Qatar n’a pas cadré un seul tir face à l’Équateur (sur cinq tentatives) et a terminé avec seulement 0.32 xG.

Entre-temps, Ali n’avait pu sauver l’honneur des Bordeaux, sa tête n’étant pas cadrée alors qu’il était seul devant Galindez (45e+4). Vu le niveau affiché et l’adversité proposée (Sénégal, Pays-Bas), le Qatar (50e nation FIFA) pourrait devenir le premier pays organisateur à terminer sans aucun point.

Le joueur : Valencia était trop fort

La défense du Qatar n’a rien pu faire face à l’expérience et à l’activité d’Enner Valencia, qui a gagné beaucoup de duels (9 sur 13) : l’attaquant de 33 ans a d’ailleurs forcé trois adversaires à prendre des avertissements. ”Superman” a surtout ouvert le score avec calme sur un penalty qu’il a obtenu (16e) avant de doubler la mise d’une tête très bien placée (31e).

Le joueur de Fenerbahçe, qui avait notamment marqué à l’aller et au retour contre Rennes en phase de groupes de la Ligue Europa, est bien parti pour égaler voire dépasser son record personnel lors d’un Mondial (3 buts en 2014). Pour cela, il faudra que son genou droit douloureux, qui l’a obligé à sortir à la 75e, le laisse tranquille. L’ancien joueur de West Ham a surtout parfaitement lancé son équipe dans cette compétition.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *