Football Ligue 2 BKT. Nimes Olympique contre Guingamp au stade des Antonins a Nimes. Photographe : Giacomo Italiano / MaxPPP

Grâce à un penalty transformé à la 91e minute de jeu, les Guingampais sont allés cueillir trois points inespérés à Nîmes, face à leur ancien coach, Frédéric Bompard, à qui une opération maintien est encore demandée.

Un point leur était promis. Les Guingampais sont finalement allés en chercher trois quand Courtet a transformé le troisième penalty de cette curieuse partie (90’+1).

Un scénario parfait pour les Costarmoricains qui, peut-être, leur promet le meilleur après une préparation réussie.

Livolant en vue

Dans le stade provisoire des Antonins, à l’ouest de Nîmes, les Costarmoricains ont raflé la mise grâce à leur solidité, pour commencer, même si Fomba est venu leur donner un gros frisson alors que le score était encore de 1-1 (85’).

Ils l’ont finalement emporté à la toute fin. Dur, très dur pour les Nîmois même si leur penalty (transformé par Tchokounté) fut assez généreux, le jeune (et excellent) Pablo Pagis allant lui-même chercher le contact avec Muyumba (29’). Juste avant, Livolant avait été déséquilibré dans la surface de réparation par Burner, l’ancien Niçois (22’), sans qu’il n’y ait cette fois de contestation. Et peu après, Basilio s’interposa brillamment devant Tchokounté (31’).

La chance au rendez-vous

La suite est connue. Elle aurait pu être favorable plus tôt aux Guingampais si Picard avait trouvé la mire (72’) ou si la main de Maraval n’avait pas stoppé le superbe rush de Quemper (89’).

Mais le sort a donc souri aux Bretons. Dans leur nouveau système en 4-3-1-2, les Costarmoricains ont livré quelques bons enchaînements. Face à une équipe qui va se battre pour le maintien, ils ont affiché quelques promesses même s’il a parfois manqué la flamme qui fait basculer une partie. Mais cette partie a donc été renversée sur un coup de dé. Un penalty obtenu par Muyumba, après que sa frappe a été contrée de la main par Benezet, l’ancien Guingampais (90’).

Privés au dernier moment de Merghem, qui a ressenti une gêne au genou à l’échauffement, les protégés de Stéphane Dumont sont maintenant attendus pour une confirmation, dès vendredi, au Roudourou, face à Quevilly-Rouen. Trois autres points et l’élan ressenti lors de cette courte intersaison serait immédiatement confirmé.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *