Louis Meintjes remporte sa première victoire en Grand Tour.

Louis Meintjes (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) a remporté la 9e étape de la Vuelta, disputée entre Villaviciosa et Les Praeres, dimanche. Quatrième du jour, Remco Evenepoel accroît son avance au classement général.

Première victoire en Grand Tour pour Louis Meintjes. Le grimpeur sud-africain d’Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux l’a emporté au sommet du mur de Les Praeres, dimanche, sur la 9e étape de la Vuelta, devant Samuele Battistella (Astana Qazaqstan) et Edoardo Zambanini (Bahrain Victorious). Tout s’est joué dans les redoutables pentes de la dernière des cinq ascensions du jour, et ses 3,9 kilomètres à 12,9 % de moyenne.

Le Sud-Africain y a repris deux compagnons d’échappée -Jimmy Janssens (Alpecin-Deceuninck) et Battistella- qui s’étaient esseulés un peu plus tôt, et a résisté au retour de Remco Evenepoel (Quick-Step AlphaVinyl), une nouvelle fois impressionnant. Quatrième sur la ligne (à 1’30” du vainqueur), le maillot rouge creuse l’écart sur ses poursuivants au classement général grâce à ce nouveau numéro en solitaire.

Le gros tempo imposé par Julian Alaphilippe et la Quick-Step AlphaVinyl dès le pied de Les Praeres a complètement fait fissurer le groupe des favoris. Un quatuor composé d’Evenepoel, Primoz Roglic (Jumbo-Visma), Juan Ayuso (UAE Team Emirates) et Enric Mas (Movistar) s’est directement formé, et le Belge s’est rapidement retrouvé seul avec le dernier cité, lui aussi incapable de suivre dans la foulée.

Evenepoel a enfoncé le clou dans Les Praeres

Au sommet, Ayuso, sixième de l’étape à 2’08” du vainqueur, est le membre du top 10 au général le mieux placé derrière Evenepoel, qui réalise la bonne opération du jour. Mas, dauphin au général (à 1’12”), termine huitième à 2’18” et Carlos Rodriguez (Ineos Grenadiers), neuvième à 2’20”. Roglic, apparu en difficulté dans les Asturies, accroche la 10e place à 2’26”, et pointe désormais à 1’53” au général.

Cette journée sous tension avait démarré par une bataille de plus de 40 kilomètres entre les coureurs qui souhaitaient intégrer l’échappée, et le peloton. Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) a par exemple été bloqué pour le deuxième jour consécutif par la Quick-Step AlphaVinyl. Le porteur du maillot blanc aux pois bleus, Jay Vine (Alpecin-Deceuninck) n’a lui non plus pas obtenu de bon de sortie après ses deux récentes victoires d’étapes.

Une preuve des velléités d’Evenepoel, proche de rattraper la totalité des neuf coureurs présents à l’avant durant l’après-midi (le DSM Thymen Arensman, 11e du général à 3’18” s’était rapidement relevé). Le Belge, dominateur sur ce début de Vuelta, n’a pourtant pas encore remporté d’étape. Il n’a sans doute pas abandonné l’idée au vu de sa forme des derniers jours.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *