Malgré une entame équilibrée, les Monégasques ont sombré après la pause et se sont finalement inclinés ce mercredi à domicile contre Barcelone (63-69).

Affluence Officiel : 4 009 supporters

Affluence non Officiel : 4 500 supporters

Il n’y a pas eu de quatrième victoire consécutive pour la Roca Team ce mercredi. Les Monégasques sont tombés sur un os nommé Barcelone (63-69). Les Espagnols, qui sortaient d’une défaite à domicile contre l’Asvel, ont notamment réussi à museler le meneur de jeu du Rocher Mike James, qui n’a pas eu son rendement habituel.

Pourtant, le début de match était plutôt équilibré. Mais les spectateurs de la salle Gaston Medecin ont vite compris que ce match n’allait pas être des plus prolifiques. À la mi-temps, les hommes de Saša Obradovic accusaient un retard de cinq petits points (29-34). Il y avait déjà un manque d’adresse flagrant, compensé en partie par une défense plutôt efficace. Le Lituanien Donatas Motiejunas était même en tête du classement des marqueurs avec 11 points.

Trou d’air fatal dans le troisième quart-temps

Mais ensuite, les Monégasques sont passés à travers de leur troisième quart-temps, concédant un cinglant 16-26, et permettant aux Barcelonais de poser les bases d’une victoire logique. À l’image de son duo James/Okobo à 3/16 au tir à la fin du troisième quart-temps, les joueurs de la principauté ont baissé leur garde après le repos. Il y a bien eu un sursaut d’orgueil des locaux dans les dix dernières minutes (18-9) mais insuffisant pour espérer renverser les Barcelonais, dans le sillage de Nikola Mirotic qui a plané sur la rencontre par son rendement (15 points, 9 rebonds).

« Ne pas tomber dans le piège de l’Alba Berlin. »

Adrien Moerman, capitaine de Monaco.

« On a pas mis de rythme dans le match alors que notre force c’est le jeu en transition. Barcelone nous a contrôlés et il faut les féliciter », regrettait le capitaine Adrien Moerman (10 points) au micro du diffuseur Skweek. Pas abattu, il se projetait déjà sur la réception de l’Alba Berlin dans deux jours : « Il ne faut pas tomber dans le piège, oublier vite cette défaite et à nous de revenir plus fort ». Le rendez-vous est pris.

Au classement, Monaco avait l’opportunité de faire un vrai écart sur leurs adversaires du soir mais à l’inverse ce sont les Espagnols qui font la bonne affaire en recollant à égalité de points en troisième position d’Euroligue.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *