Après quatre victoires de suite en Betclic Elite, Monaco s’est incliné en déplacement sur le parquet de la lanterne rouge avant le début du match Le Portel (89-81) et met en danger sa place de leader.

Les joueurs du Portel ne devaient même pas pouvoir espérer un tel résultat. Bons derniers du classement de Betclic Elite, les Nordistes ont infligé à Monaco sa troisième défaite de la saison en championnat. Une rencontre dont les joueurs de Sasa Obradovic sortiront sans doute avec des regrets et surtout ceux d’avoir totalement manqué leur entame de match. Dans l’incapacité de marquer le moindre point durant un peu plus de cinq minutes, la « Roca Team » a vu Le Portel s’envoler au tableau d’affichage. Grâce notamment à Nadir Hifi (26 points, 5 rebonds) et Ryan Mikesell (6 points, 9 rebonds), l’ESSM a infligé un 22-0 à une des meilleures formations du continent.

C’est Elie Okobo (12 points), sauveur ce vendredi face à l’Alba Berlin en Euroligue, qui a débloqué le compteur du club de la Principauté. Mais, ne parvenant pas à marquer plus de treize points d’ici l’issue du premier quart-temps, les Monégasques se sont retrouvés menés de 20 longueurs au terme de dix premières minutes au déroulement inattendu. Face à un adversaire en difficulté depuis le début de la saison, la « Roca Team » avait les armes pour réduire l’écart et croire encore à la victoire. Malgré du déchet au tir, les coéquipiers de Mike James (20 points, 5 passes) se sont rapprochés au fil du deuxième quart-temps.

Monaco s’est repris trop tard

Ils ont fini par atteindre la pause avec un retard limité à seulement huit longueurs. Le 7-0 emmené par Yakuba Ouattara (5 points) a bien aidé en cela. Dès le retour sur le parquet du Chaudron, Monaco a changé de braquet, parvenant à prendre l’avantage au tableau d’affichage pour la première fois grâce à Donatas Motiejunas (11 points, 6 rebonds) après un peu moins de quatre minutes. Toutefois, l’ESSM a répliqué grâce à Emmanuel Nzekwesi (26 points, 7 rebonds) pour un 9-0 qui a remis le club nordiste sur de bons rails dans cette rencontre. En effet, Le Portel a abordé les dix dernières minutes de la rencontre avec une courte marge de six unités.

Dix dernières minutes que les joueurs d’Eric Girard ont parfaitement entamé, repassant très vite au-dessus de la barre des dix points d’avance. Malgré une charge dans les derniers instants de la rencontre et un retour à trois longueurs, Monaco n’a pas su saisir sa chance d’inverser la tendance et s’incline de huit unités (89-81). Alors que Le Portel profite de son quatrième succès de la saison pour revenir à hauteur de Paris, Fos-sur-Mer et Pau-Lacq-Orthez, Monaco se met sous la menace de Boulogne-Levallois et Cholet pour la première place.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *