Les Monégasques ont remporté mardi soir le match 3 des quarts de finale d’Euroligue sur le parquet du Maccabi Tel-Aviv (83-78). Ils mènent 2-1 dans la série, avant le prochain match jeudi, encore en Israël.

Le coup parfait. Monaco a réalisé un match de grande maîtrise, dans une ambiance hostile, mardi à Tel-Aviv, et a pris l’avantage dans la série des quarts de finale de l’Euroligue face au Maccabi (2 victoires à 1).

Hormis deux brèves égalités en première mi-temps, les Monégasques ont mené du début à la fin de ce troisième match, avant de s’imposer (83-78). S’ils n’ont jamais été à l’abri avant deux lancers francs réussis par Jordan Lloyd à six secondes du terme, les coéquipiers de Yakuba Ouattara ont réussi l’un de leurs meilleurs matches collectifs de la saison, si ce n’est le meilleur.

Après avoir débuté la série par un net revers au pied du Rocher (79-67) puis rectifié le tir deux jours plus tard (86-74), ils mettent désormais la pression sur l’équipe israélienne qui doit s’imposer impérativement jeudi, toujours à Tel-Aviv, pour forcer un match 5, mardi 9 mai à Monaco.

À défaut, Monaco se qualifiera pour la première fois pour un Final Four (19-21 mai à Kaunas), une performance que le basket français attend depuis le siècle dernier (1997).

James a donné le ton en première mi-temps

Mike James a réussi un festival lors des 23 premières minutes. À la pause, le meneur vedette avait 18 points au compteur après s’être joué des changements défensifs adverses et du pivot Josh Nebo. Il a ensuite poussé sa marque à 21 en début de troisième quart-temps avant de laisser ses coéquipiers, Jordan Loyd (15 points) mais aussi Élie Okobo, dans le quatrième quart-temps (12 points), prendre le relais.

Les arrières monégasques ont largement dominé leurs homologues du Maccabi, Lorenzo Brown et Wade Baldwin (28 points cumulés à 1 sur 8 à trois points) au réveil un peu tardif.

Un rebond vérouillé

Les autres hommes clés du succès monégasque sont les intérieurs, Donatas Motiejunas et surtout les deux « cols-bleus », John Brown III (11 points, 5 rebonds) et Donta Hall (8 prises), qui ont verrouillé leur rebond pour empêcher un maximum de deuxièmes chances au Maccabi notamment dans le dernier quart-temps.

La défense et une belle réussite à trois points (6 sur 12 à la pause, mais 2 sur 14 ensuite) ont permis de poser la main sur le match après le premier quart-temps (41-32 à la mi-temps). Monaco ne s’est jamais désuni lorsque l’Arena de Tel-Aviv a poussé ses troupes lors des rapprochés au score.

Seulement cinq ballons perdus en 40 minutes

La « Roca Team » n’a perdu que cinq ballons en 40 minutes, une énorme performance à l’extérieur dans un tel contexte, alors que le Maccabi a mis en place une défense tout-terrain dans les cinq dernières minutes.

Monaco, disposait de neuf points d’avance à sept minutes de la fin. Mais l’ASM a dû serrer le jeu dans le money -time après deux paniers à longue distance de l’arrière Joe DiBartolomeo, le dernier à 23 secondes de la fin pour revenir à quatre longueurs (79-75) après un rebond offensif long de Wade Baldwin qui venait de manquer un lancer franc à dessein. Mais dans la foulée, Monaco se jouait de la défense tout terrain et trouvait John Brown seul sous le panier.

Il ne pouvait plus rien arriver aux Monégasques qui ont mis fin à six victoires d’affilée du Maccabi dans sa salle et deviennent les troisièmes cette saison, après le FC Barcelone et l’Étoile Rouge de Belgrade, à s’imposer dans le chaudron le plus hermétique de la saison régulière.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *