La Roca Team s’est fait une frayeur dans le money-time mais à fini par faire la différence face au Bayern Munich (80-79), vendredi soir. Monaco recolle à la deuxième place du classement de l’Euroligue.

L’ultime flèche du sniper Andreas Obst, déclenchée à 9 mètres à six dixièmes du buzzer, aura donné quelques sueurs froides à la salle Gaston-Médecin. Le Bayern Munich était revenu souffler sur les nuques monégasques (79-80). Un peu trop tard pour le hold-up néanmoins. Toujours aussi imprévisible, après son come-back inachevé de mardi contre le Fenerbahçe (de -19 à -3 dans le dernier quart, défaite 93-96), Monaco a tout de même fini par s’imposer sur son parquet de Gaston-Médecin (80-79), vendredi dans le cadre de la 10e journée d’Euroligue.

Tenue en respect jusqu’à l’entrée du dernier quart (53-50, 30e), la Roca Team avait pourtant fait le break en s’appuyant sur Alpha Diallo (13 points), Mike James (13 points 6 passes), et surtout son meneur-arrière Elie Okobo. Le MVP de la finale de Betclic Elite (alors avec l’Asvel) a déverrouillé les débats offensivement, totalisant 14 points en 2e mi-temps, dont 9 dans la dernière période, permettant aux siens, d’un spectaculaire « step-back », de creuser l’écart (67-57, 35e).

Record pour Obst

Monaco aurait pu se rendre la tâche plus facile en capitalisant sur un début de match canon. Les hommes de Sasa Obradrovic avaient imposé une folle pression aux Bavarois (15-4, 6e). Croyant sans doute se diriger vers une soirée tranquille, les Monégasques sont tombés dans un faux-rythme. Après une faute technique de son coach Andrea Trinchieri, le Bayern a pris le dessus dans le combat, faisant fructifier neuf rebonds offensifs avant la pause. Augustine Rubit (14 points) et Ognjen Jaramaz (10) ont mis momentanément les leurs aux commandes (33-29, 18e), avant qu’Andreas Obst ne s’enflamme dans les derniers instants -18 points, record en Euroligue, 15 dans le dernier quart-, en vain.

Monaco recolle au groupe des deuxièmes (7 victoires-3 défaites, avec Olympiakos et le Real Madrid, Barcelone pouvant se joindre à la fête en cas de succès contre Vitoria), derrière l’intouchable Fenerbahçe (9-1), vainqueur jeudi à Milan (82-72).

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *