Pour un 1er janvier, ça n’était pas du football champagne.

Dans une Beaujoire qui sonnait creux, du fait du boycott de la Brigade Loire, et au terme d’un match où le classement des deux équipes (seizième contre dix-huitième au coup d’envoi) s’est ressenti, Marcus Coco a permis au FC Nantes de prendre le dessus sur l’AJ Auxerre (1-0). Et de souffler un petit coup avec ce troisième succès (seulement) de la saison en championnat.

Malgré la possession nantaise, les Bourguignons se sont procuré les premières situations avec une reprise de M’Baye Niang à côté (7e) et deux ballons chauds sortis coup sur coup par Andrei Girotto (25e) et Jean-Charles Castelletto (26e). Les Canaris ont fini par se montrer plus conquérants, mais la frappe d’Ignatius Ganago a rebondi sur la barre (33e) et Ludovic Blas a buté sur Benoît Costil (42e).

En deuxième, après une frappe de Birama Touré fuyant de peu le cadre (47e) et un drop de Ganago (58e), ce dernier a mis sur orbite l’entrant Marcus Coco, lequel a glissé la gonfle entre les jambes de Costil pour libérer les locaux (1-0, 74e) : son premier pion à la Beaujoire, trois ans et demi après son arrivée sur les rives de l’Erdre. Réveillée, l’AJA a répondu par une salve d’occasions : un coup de casque de Jubal sur la transversale (76e), un rush de Lassine Sinayoko (77e), un coup franc du maestro (Youssouf M’Changama, 80e), une autre sacoche de Touré (81e), une reprise de Gauthier Hein (84e), une volée d’Ousmane Camara (86e) et une tête de Julian Jeanvier (87e). En vain.

Auxerre pourrait se retrouver dix-neuvième à l’issue de cette journée.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *