L’Olympique Lyonnais a parfaitement négocié sa reprise en allant chercher la victoire sur la pelouse de Brest ce mercredi soir (4-2, 16e journée de Ligue 1). Pour le tout premier match officiel de l’ère Textor, Laurent Blanc a-t-il enfin trouvé la solution pour lancer la saison du club rhodanien ?

“Le match référence, c’est le 28.” La semaine passée, malgré la défaite lors du dernier match de préparation de l’OL contre Monza (2-1), Laurent Blanc ne se trompait pas d’objectif: quoi qu’il arrive, la seule et unique rencontre qui devait compter était celle face à Brest, ce mercredi soir pour la reprise de la Ligue 1. Et le club rhodanien a été à la hauteur des attentes de son entraîneur.

Plus d’un mois et demi après avoir quitté le championnat sur une défaite contre l’OM (1-0, le 6 novembre) et un nul arraché en fin de match face à Nice (1-1, le 11 novembre), l’OL a retrouvé le goût de la victoire en Ligue 1 en dominant Brest à l’extérieur (4-2). Outre l’ampleur du score et une certaine maîtrise aperçue sur la pelouse du stade Francis-Le-Blé, cette victoire, la première de l’ère John Textor, revêt forcément un caractère symbolique.

Cherki, cette fois c’est la bonne ?

Un homme illustre le renouveau incarné par le rachat de l’homme d’affaires américain: Rayan Cherki. Chouchou de bon nombre de supporters, l’ailier de 19 ans a été titularisé pour la seconde fois de la saison ce mercredi soir, la première depuis l’arrivée de Laurent Blanc sur le banc. Et le pur produit de la formation lyonnaise l’a bien rendu à son entraîneur en trouvant le chemin des filets à la 32e minute. Son deuxième but – seulement – en 62 rencontres de Ligue 1 sous le maillot lyonnais.

“C’est un garçon pétri de qualités mais qui ne fait pas toujours les efforts au bon moment et au bon endroit. Dieu sait qu’il faut se prendre la tête avec lui. Ce n’est pas un problème. Je me prendrai la tête avec lui sans problème, c’est un joueur de talent”, disait de lui Laurent Blanc juste avant la trêve de la Coupe du monde. Une manière de montrer qu’il est au centre de son projet ?

Blanc réclame du renfort

Même si Cherki a peut-être enfin lancé sa saison ce mercredi soir, qu’Alexandre Lacazette a montré qu’il était toujours aussi décisif en inscrivant son 10e but de l’exercice 2022-2023 contre Brest ou que Corentin Tolisso est sorti de l’infirmerie, Laurent Blanc est conscient qu’il faudra sans doute apporter des retouches à son effectif pour redresser la barre de manière durable.

“Il faut qu’on soit ambitieux, mais mesurer son ambition, avec l’effectif que nous aurons, avait lancé l’ancien sélectionneur après le nul contre Nice il y a un mois et demi. Je n’exige rien du tout. Je discute avec mes dirigeants pour essayer d’améliorer le groupe. Si on veut changer les choses, il faut changer l’entraîneur et aussi améliorer le groupe, ça c’est important. Et le faire au mois de janvier.” Le message était clair et il avait sans aucun doute été entendu par ses dirigeants. En allant chercher les trois points sur la pelouse de Brest, les joueurs ont en tout cas rempli leur part du contrat en offrant des débuts victorieux à John Textor.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *