Grâce à des réalisations de Bangré et Mafouta, QRM a enchaîné une troisième victoire de suite sans prendre de but, ce vendredi 30 décembre 2022, sur la pelouse de Guingamp (2-0), ce qui lui permet de terminer l’année dans la première partie de tableau.

« Rien ne va plus à QRM ». Le 17 septembre 2022, voici ce que nous avions titré. Les Quevillais venaient d’être battus au stade Diochon par Laval (1-3), une semaine après avoir cédé à Annecy (0-1), chez un autre promu. Il y avait de quoi se faire du souci pour l’équipe d’Olivier Echouafni, mais pas tellement pour lui, tant l’on sait que Michel Mallet a des défauts, mais certainement pas celui de ne pas laisser du temps aux entraîneurs qu’il nomme. C’était au moment de la première trêve internationale, et il devenait urgent que le club normand trouve des solutions pour s’extirper de cette dernière place partagée à l’époque avec Niort et Saint-Etienne.

QRM revient sur le SM Caen

Trois mois et demi plus tard, à l’heure de dresser le bilan avant de passer en 2023, le constat est sensiblement différent pour Quevilly-Rouen : tout va mieux, beaucoup mieux même. Ce vendredi 30 décembre, les protégés de Gustavo Sangaré sont allés chercher une troisième victoire consécutive en championnat sans prendre de but, sur la pelouse de Guingamp (0-2). Les voilà désormais positionnés dans la première partie de tableau, à la 8e place, à la même hauteur que le SM Caen et à trois petites unités de la 4e place occupée par Amiens.

Pour obtenir ce succès dans les Côtes d’Armor, les Seinomarins s’y sont pris différemment qu’en début de semaine contre Grenoble. Ils n’ont pas affiché la même maîtrise, ont laissé davantage le ballon à leur adversaire. Mais ils ont su faire mouche quand il a été possible de le faire, sur leur première occasion, suite à une perte de balle de Merghem à 30 mètres de son but. Soumaré a décalé Mafouta, qui a lui-même donné à Bangré sur sa droite, le joueur prêté par Toulouse se chargeant d’ouvrir le score d’un tir enroulé du gauche (0-1, 30e). Avant cela, les Quevillais n’avaient alerté qu’à une seule reprise Basilio, le gardien guingampais passé sur les bords de Seine en 2016-2017, sur un coup franc excentré de Mafouta peu dangereux (27e). Sans subir pour autant, en témoigne ce seul arrêt réalisé par Lemaître à la suite d’une tentative lointaine de Louiserre (27e).

6e but de la saison pour Mafouta

La force des Normands aura été d’avoir mis un deuxième coup derrière la tête de l’ex-pensionnaire de Ligue 1 dès le retour des vestiaires. Malgré ses deux mètres, Kalidou Sidibé a réussi à se faufiler entre deux défenseurs bretons avant de servir sur un plateau Mafouta, auteur de son sixième but de la saison (0-2, 48e). Longtemps amorphe, l’EAG a tenté de réagir via Livolant, qui n’a pas réussi à lober Lemaître (59e), attentif en fin de rencontre lorsqu’il a été question de repousser des centres tirs venus du côté gauche (66e, 89e).

Au final, QRM n’a jamais vraiment tremblé. Le club normand passera le réveillon du jour de l’An bien au chaud, même si Olivier Echouafni n’a pas manqué de souligner en conférence d’après-match que l’écart avec la zone de relégation (6 points) ne s’était pas creusé. Il est bien placé pour savoir que tout peut aller vite.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *