Privé de Dominic Artis, frappé par un deuil familial et reparti mercredi dernier aux États-Unis, Cholet Basket n’était pas suffisamment d’attaque pour rivaliser avec Le Portel. A l’arrivée, c’est donc la co-lanterne rouge nordiste de Betclic Elite qui s’est imposée (86-71) pour le compte de la 12e journée de Betclic Elite.

Sur le parquet du Portel, co-lanterne rouge de Betclic Elite, Boris Dallo et ses partenaires choletais s’attendaient à voir leurs adversaires démarrer pied au plancher la rencontre. Ce vendredi soir, ils ont été servis… et rapidement débordés par l’agressivité de leurs hôtes tout sauf accueillants. Intransigeants en défense et vifs comme l’éclair sur les phases offensives, les Portelois obligent Laurent Vila à poser son premier temps mort après seulement 3’25 de jeu. A cet instant, les Choletais, fort maladroits (1/6 aux tirs), sont déjà dans les cordes, menés 9-2. Et bientôt 18-6 (6e) en raison de la montée en puissance de Nadir Hifi, la révélation porteloise qui fait des misères à Hugo Robineau, titulaire pour la première fois de la saison en l’absence de Dominic Artis.

Chahutés, les Choletais sont en quête d’un signe positif. Il intervient en défense quand Justin Patton s’envole pour contrer Emmanuel Nzekwesi. Et comme Enzo Goudou-Sinha signe son entrée d’un panier primé dans la foulée, CB limite la casse dans ce premier quart (20-14).

Sako, meilleur marqueur… touché à la cheville

Rapidement, Kim Tillie l’imitait et, sur le parquet, l’intensité défensive grimpe en flèche. A ce petit jeu, les Choletais tirent profit des nombreux coups de sifflet sanctionnant les Portelois pour recoller (27-27, 15e). Grâce à Curier, auteur de deux paniers primés consécutifs, Cholet prend même temporairement les commandes du match (29-30, 15e). Mais Le Portel, porté par l’épatant Nadir Hifi (14 points, 4 interceptions et 5 passes.. à la mi-temps) fait mieux que résister et regagne les vestiaires avec deux longueurs d’avance (40-38, 20e).

Comme en début de match, la reprise des débats tourne rapidement à l’avantage de Portelois, encore et toujours survitaminés. Mikesell et Mangin (deux fois) trouvent la cible en périphérie et Hifi assure le service après-vente pour frapper CB d’un 13-4 en moins de 5 minutes (53-42, 25e). Bien évidemment, le volume sonore du Chaudron explose en même temps que le collectif choletais s’éparpille sur le parquet… Malgré les efforts de Neal Sako, propulsé leader offensif du soir, CB souffre et c’est avec 13 longueurs de retard qu’il attaque la dernière ligne droite de la partie.

La sortie de ce même Sako, touché à la cheville (34e), finissait d’assombrir la triste production choletaise, sanctionnée d’une défaite logique : 86-71.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *