Pour la première de Didier Santini, Rodez n’a pas réussi à prendre l’avantage quand il en avait l’occasion, jusqu’à encaisser un but sochalien à la 72e minute sur la pelouse du stade Auguste-Bonal, lundi 26 décembre.

Les Ruthénois pourront avoir des regrets. Lundi 26 décembre, pour la reprise du championnat et la première de Didier Santini sur le banc, les Aveyronnais auraient pu profiter de leur bonne entame pour ouvrir le score et prendre l’avantage. C’était sans compter sur les occasions manquées, d’abord la double de Lorenzo Rajot et Killian Corredor (7e), puis celle de Joris Chougrani (22e), le coup franc de Rémi Boissier passé à droite du but (39e), ou encore la tête manquée de Corredor au deuxième poteau à la réception d’un corner ruthénois (43e).

Sur la pelouse, les hommes de Santini (18es) ont tenu tête à Sochaux, qui occupait la troisième place du championnat avant le coup d’envoi. L’animation du début de partie s’est calmée à la demi-heure et l’équilibre a perduré jusqu’à ce que les locaux aient l’occasion de passer devant. Et Aldo Kalulu, parfaitement servi dans la surface, s’est occupé de la transformer (72e).

Grâce à cette victoire, Sochaux s’est hissé à la deuxième place de Ligue 2 et Rodez a conservé sa 18e place, en zone rouge. Pour leur prochain match, les Aveyronnais retrouveront Paul-Lignon avec la réception de Dijon (16e), vendredi 30 décembre à 21 heures.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *