Jeudi, place au second volet de montagne Pyrénéen du Tour de France 2023 avec la 6e étape qui mène les coureurs de Tarbes à Cauterets-Cambasque, avec la toute première arrivée au sommet de cette 110e édition de la Grande Boucle. Au programme de l’étape du jour, les coureurs toujours en course vont avoir quelque 144,9 kilomètres à parcourir avec un profil de 3.894 mètres de dénivelé positif avec notamment à grimper la Côte de Capvern-les-Bains, le Col d’Aspin, le Col du Tourmalet et enfin la montée finale de Cauterets-Cambasque. Logiquement, les favoris ont rendez-vous pour se disputer la victoire d’étape et le maillot jaune.

Le peloton va s’élancer de Tarbes (Hautes-Pyrénées) à 13h10 pour le départ fictif. Après un court défilé neutralisé les coureurs vont atteindre le kilomètre zéro et le départ réel sera alors donné à 13h25 direction Cauterets-Cambasque. Les premiers coureurs sont attendus sur la ligne d’arrivée aux alentours de 17h20 (37 km/h de moyenne)

Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard côte à côte dans la montée finale

Si Jonas Vingegaard et Tadej Pogacar vont se marquer dans la montée finale, cela pourrait profiter à des coureurs du type de Giulio Ciccone ou autres favoris et outsiders. Cette longue dernière ascension du jour dont les pourcentages n’atteignent pas de passage supérieur à 10%, la difficulté ne sera pas suffisante sur le papier et à priori pour séparer les deux meilleurs grimpeurs de la planète cyclisme. Si ce n’est pas un des membres de l’échappée qui l’emporte au sommet, pourquoi ne pas se mettre à rêver de voir un Egan Bernal renaître de ses cendres, par exemple. On pourrait aussi envisager une victoire française avec David Gaudu, Romain Bardet, Guillaume Martin, Thibaut Pinot et pourquoi pas le champion de France en titre, Valentin Madouas.

Du côté du parcours et du profil de l’étape du jour, plus les kilomètres vont défiler, et plus la difficulté va s’accentuer. Pour commencer, au kilomètre 29,9, les coureurs arpenteront en guise de mise en jambe la Côte de Capvern-les-Bains (5,6km à 4,8% – 3e catégorie) ce qui leur permettra d’atteindre les 600 mètres d’altitude et de rester 25 kilomètres sur un plateau avant d’entamer de grimper par Arreau le Col d’Aspin (12km à 6,5%) à 1.490 mètres d’altitude et classé en 1ère catégorie. Puis, à peine descendus, les coureurs entameront la plat du jour avec, en hors-catégorie, la montée du Col du Tourmalet (17,1km à 7,3%) perché à 2.115 mètres d’altitude. Après une longue descente menant le peloton à Pierrefitte-Nestalas, tout ce petit monde grimpera la montée finale de Cauterets-Cambasque (16km à 5,4%) perchée à 1.355 mètres. A l’issue de ces deux journées passées dans les Pyrénées, le classement général profitera déjà d’un premier dessin.

Le seul sprint intermédiaire du jour sera à disputer au kilomètre 49,2 à Sarrancolin, situé entre la Côte de Capvern-les-Bians et le Col d’Aspin.

Les favoris de la 6e du Tour de France 2023

*** Giulio Ciccone, Egan Bernal, Romain Bardet

** Tadej Pogacar, Jonas Vingegaard, Pello Bilbao, Michael Woods, Simon Yates, Jai Hindley

* Tom Pidcock, Adam Yates, Emanuel Buchmann, Jack Haig, Mikel Landa, Carlos Rodriguez, Egan Bernal, Mattias Skjelmose, Alberto Bettiol, David Gaudu, Thibault Pinot

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *