Cinquième victoire consécutive toutes compétitions confondues – la deuxième en Betclic Élite – pour l’Asvel, victorieuse dimanche après-midi à Strasbourg (83-67).

Il a fallu un gros coup de gueule, après 95 secondes de jeu seulement, de la part de l’entraîneur de l’Asvel T.J. Parker, afin de secouer ses troupes. « Réveillez-vous », exhortait alors le technicien, frustré de voir son équipe être menée 7-0 d’entrée au Rhénus de Strasbourg. La suite de la rencontre programmée en début d’après-midi, afin de permettre aux 5 800 spectateurs alsaciens de se poser ensuite devant leur télévision afin d’assister à la finale de la Coupe du monde de football, fut favorable aux Lyonnais, pourtant privés de Nando De Colo, malade et surtout préservé après une semaine à deux matches européens.

Revenu sur les talons de la SIG à l’issue du premier quart (26-25, 10e), le champion de France en titre a ensuite pris le leadership à la faveur d’une première mi-temps plutôt offensive (43-47, 20e), et agréable à suivre. Un temps débordés (32-37, 15e), les Alsaciens étaient restés dans le coup à la faveur de gros shoots de Marcus Keene (15 points à la mi-temps, 23 au final). Alors qu’il affrontait l’équipe qu’il a quittée en cours de saison, Paul Lacombe (2 points à 1 sur 6 au tir, -1 d’évaluation) a été en difficulté.

Noua, bourreau de son ancienne équipe

Lorsque les débats sont devenus plus tendus au retour des vestiaires, les Strasbourgeois ont longtemps fait bonne figure, avant de baisser pavillon, la faute à un 9-0 concédé à cheval sur la fin du troisième quart et le début du quatrième (de 55-58 à 55-67).

22/29

L’Asvel a inscrit 20 points sur la ligne des lancers francs (en 29 tentatives), doit 13 unités de plus que les locaux (9 sur 10).

Passé au club la saison dernière, après avoir évolué une grande partie de l’année à Andorre, l’ailier-fort Amine Noua a fait apprécier son excellente forme du moment. Auteur du panier de la gagne en Euroligue cette semaine contre Olympiakos (au buzzer), il a étalé sur le parquet de la SIG un impressionnant arsenal offensif. Aussi efficace de loin (3 sur 5) que dos au panier (20 points au final), Noua a ainsi contribué à creuser l’écart et à sécuriser une cinquième victoire consécutive, toutes compétitions confondues, pour les siens.

Charles Kahudi (14 points) ou encore Youssoupha Fall (12 points, 6 rebonds) se sont également montrés précieux dans les dernières minutes, lorsque leurs adversaires ont cherché, en vain, à réduire l’écart (67-83, score final). Les Villeurbannais ont rendez-vous jeudi, à Madrid, en Euroligue.

2

L’Asvel a remporté dimanche son deuxième match à l’extérieur en Betclic Élite seulement, après le succès glané au Portel (85-82) le 8 octobre.

Du côté de Strasbourg, le revers sonne la fin d’une belle série (quatre succès avant la réception de l’Asvel), et empêche le club de prendre ses distances sur la zone de relégation puisque Pau-Lacq-Orthez, victorieux du Mans la veille, n’a qu’une victoire de retard (4 contre 5 pour la SIG). Les hommes de Luca Banchi chercheront à se relancer mercredi, en Ligue des champions, à Szombathely (Hongrie).

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *