Jay Vine a remporté la 6e étape de la Vuelta.

L’Australien Jay Vine (Alpecin-Deceuninck) a remporté en solitaire la 6e étape de la Vuelta jeudi, au sommet du Pico Jano. Remco Evenepoel a réalisé un numéro qui lui a permis de prendre la tête du classement général, au détriment du Français Rudy Molard.

L’idylle de Rudy Molard aura été de courte durée. Au lendemain de la prise de commandes inattendue du coureur de Groupama-FDJ sur la Vuelta 2022, la première étape de haute montagne a été le théâtre d’une bataille entre les favoris du classement général jeudi. Les patrons auront été seulement surpris par l’Australien Jay Vine (Alpecin-Deceuninck), sorti à l’approche des pentes du Pico Jano (12,6 km à 6,5 %) et vainqueur en solitaire dans la brume à son sommet.

Le grand gagnant au classement général se nomme en revanche Remco Evenepoel (Quick-Step AlphaVinyl), deuxième du jour (à 15”) et nouveau maillot rouge après un numéro dans ce même Pico Jano, col inédit sur la Vuelta. Seul Enric Mas (Movistar), troisième (à 16”) a été en mesure de suivre le lauréat de la dernière édition de Liège-Bastogne-Liège. Juan Ayuso (UAE Team Emirates) a également bien résisté et conclut sa belle étape à la quatrième position (à 56”).

En dehors des deux Espagnols, le Belge a distancé un à un ses principaux adversaires dans la dernière ascension, profitant du travail de ses équipiers tricolores, Rémi Cavagna et Julian Alaphilippe. Son accélération, portée à 8,5 kilomètres de l’arrivée, a notamment rapidement décroché Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers), et Primoz Roglic (Jumbo-Visma), qui terminera cinquième à 1’37” du vainqueur du jour.

Molard a tout donné sous la pluie

Distancé une première fois durant l’ascension du col de première catégorie de la Collada de Brenes, Molard a basculé à son sommet avec 40 secondes de retard sur les autres favoris. Grâce au travail de deux coéquipiers, ensuite rejoints par Thibaut Pinot, qui s’est volontairement détaché du peloton, le puncheur-grimpeur a pu rattraper son débours et recoller avant d’entamer le Pico Jano. Le tempo qui y a été imposé par la Quick-Step AlphaVinyl aura toutefois été rapidement fatal au Français, désormais deuxième du général à 21” d’Evenepoel, et 7” devant Mas.

Avant cette explication entre favoris, une échappée de dix coureurs a longtemps roulé à l’avant. Seul Mark Padun (EF Education-EasyPost), et un duo de poursuivants formé par Fausto Masnada (Quick-Step AlphaVinyl) et Ruben Fernandez (Cofidis) se sont extirpés dans les pentes de la Collada de Brenes. La descente détrempée et très piégeuse empruntée dans la foulée ne leur a toutefois pas permis de se détacher. Ils seront tous rattrapés avant la ligne.

L’étape, disputée dans son intégralité sous la pluie, a également été marquée par une chute survenue dans un virage mouillé situé à près de 45 kilomètres de l’arrivée. Plusieurs coureurs sont passés à terre, dont Rémy Rochas (Cofidis) ou encore l’Autrichien Gregor Mühlberger (Movistar). Le plus sévèrement touché est le Norvégien Carl Fredrik Hagen (Israël-Premier Tech), resté couché sur le bitume et évacué par ambulance. Sa Vuelta prend fin en ce jour pluvieux.

Suivez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/sportsactuindependant/

Suivez moi sur Instagram : https://instagram.com/sports_actu_independant?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *